Tux à Exposciences

Difficultés rencontrées lors de l'expérience

  • Un contexte hasardeux

    Si Exposciences était un lieu idéal pour rencontrer des enfants, de nombreuses nuisances vinrent perturber l'expérience.

    Par exemple, le stand de Tux était placé à côté d'une scène où étaient projetés les films de l'exposition, et où était parfois jouée de la musique. La synthèse vocale déjà médiocre de Tux a souffert, malgré l'apport d'enceintes, du volume sonore ambiant. Il est probable que les conseils délivrés par Tux aient été largement masqués par ces nuisances sonores.

    Tux était placé sur le stand à côté d'Aïbo, constamment actif, et surtout attractif.

    La plupart des enfants étaient venus en groupe ou avec leurs parents. Certains durent partir avant même de commencer l'expérience, d'autres abandonnèrent durant le jeu pour les mêmes raisons.


  • Les carences du protocole expérimental

    Le protocole en lui-même présentait plusieurs défauts.

    Le premier était le chronométrage de l'activité. Le temps que passe Tux à intervenir est inextensible. Pire, il est aléatoire, en raison de la longueur des phrases et des imperfections du système. Dans ces conditions, où l'enfant n'est pas le seul à décider du temps passé sur l'exercice, il est étrange d'avoir choisi le temps comme critère de performance.

Administration du site