Stratégie Pédagogique

Une fois le logiciel sélectionné, nous avons réfléchi à la manière de faire intervenir Tux. Pour cela nous avons dû nous renseigner sur les méthodes pédagogiques.

L'acte pédagogique

Tout acte pédagogique peut être défini, selon le modèle du triangle pédagogique de Jean Houssaye, par l'espace entre les sommets du triangle suivant :


Axe enseignant - savoir
  • S’il est trop fort, l’enseignant est centré sur la matière, l’apprenant est oublié, s’installe dans la passivité ou chahute.
  • S’il est trop faible, les contenus manquent.
Axe apprenant – savoir
  • S’il est dominant, le rôle du professeur est celui de guide.
  • S’il est trop fort, il y a risque de considérer que l’auto formation est systématiquement adaptée et donc d’exclure l’enseignant.
  • S’il est trop faible, l’élève est en insécurité car sa dynamique personnelle est niée.
Axe enseignant – apprenant
  • Favorise la prise en compte de l’apprenant, de ses capacités d’attention, de son rythme de travail, des différences de niveau…
  • Si le pôle est trop fort, il y a d’une part risque de dérive psychologique et d’autre part, risque "d’oublier" le savoir, le contenu.
  • S’il est trop faible, l’apprenant est nié par rapport à ses besoins.


Le but de Tux est de proposer des exercices d'application du cours. On privilégiera donc l'axe « apprenant-savoir », soit le processus d'apprentissage : les cours magistraux sont faits à l'école, l'idée est de proposer à l'enfant d'acquérir du savoir en relative autonomie (aidé par un logiciel et Tux).
On s'intéressera donc à trouver une stratégie pédagogique adaptée.

Administration du site